Mieux pour l’ENVIRONNEMENT

Le cahier des charges poursuit une obligation de moyens et de résultats.

Le contrôle des méthodes agricoles démarre chez le producteur et garantit au consommateur un produit de qualité. Les cahiers des charges auxquels toutes les maillons doivent souscrire et pour lesquels ils sont contrôlés se différencient de la production agricole classique et sont spécifiques à chaque secteur (produits laitiers, viande de bœuf, de porc, volaille, œufs, huile, pain, …)

L’obligation de moyens et de résultats est une démarche unique garantissant une qualité constante.

Obligation de moyens

  • Les sources d’oméga 3 doivent être les plus locales possible et traçables.
  • Seules les graines et les plantes entières sont prises en considération dans l’obligation de moyens (pas d’huile de palme et ses dérivés, ni d’additifs chimiques). Les graines qui sont cuites et lavées suivant des méthodes traditionnelles sont utilisées à la place de graines crues. Par ces méthodes, des facteurs antinutritionnels sont éliminés.
  • Les fournisseurs de graines et de plantes sont reconnus par les membres de HFA, qui souscrivent aux obligations de moyens.
  • La réintroduction de plantes riches en oméga 3 comme le in, le colza et la luzerne participe à une plus grande biodiversité agricole, ce qui a un effet positif sur la faune et la flore locale.

Obligations de résultats

  • Pour garantir la qualité nutritionnelle, des analyses d’acides gras sont régulièrement réalisées dans un organisme indépendant de manière régulière.
  • Les analyses pour garantir un rapport oméga 6/ oméga 3 inférieur à 5 se font en Belgique dans un labo indépendant (Department of Animal Production, UGent , Lanupro, www.lanupro.ugent.be).
  • Chaque maillon de la chaîne alimentaire est à son tour contrôlé par un organisme de contrôle indépendant agréé par l’AFSCA.